Comment promouvoir l’égalité des sexes au travail


Cette année, la Semaine de l’égalité des sexes se déroule du 18 au 24 septembre 2022. Le gouvernement du Canada a choisi le thème « à droits égaux, possibilités égales » pour souligner cet événement. Le but : travailler ensemble afin d’éliminer tout obstacle existant en raison du genre. Académie GRH vous suggère des pistes de réflexion pour en apprendre davantage à ce sujet et pour souligner à votre tour l’égalité des sexes au travail.


Quelques dates pour mieux comprendre

Au Canada, le gouvernement inclut les femmes dans la définition légale de « personne » qu’en 1929. Mais la discrimination sur le sexe n’est déclarée interdite que depuis 1982. Malgré la loi qui confère les mêmes droits entre les hommes et les femmes, ces dernières subissent toutefois plus de violence encore aujourd’hui.


Plus récemment, les partenaires de même sexe peuvent se marier depuis 2005. La loi sanctionne désormais ce droit à travers le pays. Or, la législation pour interdire les thérapies de conversion de ces personnes n’est entrée en vigueur que cette année.


Sur une note plus positive, l’année 2021 se trouve être la première où le Canada fournit des données de recensements qui incluent les personnes transgenres et non binaires. Ce dernier groupe vit encore beaucoup de discrimination même si les conditions semblent s’améliorer.

Ce qu’il faut retenir : bien que les lois interdisent la discrimination, certaines personnes en subissent au quotidien et doivent toujours faire valoir leurs droits. Certaines possibilités au travail sont réduites en raison du genre.


Entreprendre une réflexion en milieu de travail

Votre personnel a énormément de choses à dire au sujet du milieu et de l’ambiance de travail. Si vous voulez savoir ce qu’il en est, écoutez-le. Dans le but de réduire toutes formes de discrimination perçues, questionnez-les sur leur quotidien. Vous pouvez animer un groupe de discussion auprès des employés en leur demandant notamment de quelle façon vous pouvez créer un environnement plus sain et inclusif. Prenez en note leurs idées afin de contrer toutes problématiques soulevées. Ces discussions devraient intégrer tout le monde, qu’ils s’identifient hommes, femmes, transgenres, non-binaires, etc.

Nous insistons aussi souvent sur l’importance de la formation, mais une conférence en matière d’égalité des sexes peut s’avérer une excellente formation, surtout si vous constatez de la discrimination, aussi subtile soit-elle, dans votre milieu de travail. Vous pouvez alimenter vous-même votre réflexion avec cette personne afin de mieux comprendre les efforts requis, les motivations et les défis rencontrés.


En terminant, vous pencher sur un exercice d’équité salariale est la moindre des choses en 2022. Il existe plusieurs formes d’équité, en plus de celle qui fait référence au fait que les personnes qui occupent un poste à prédominance féminine doivent recevoir une rémunération égale à celle obtenue par les personnes qui occupent un poste à prédominance masculine différent, mais équivalent.


Pour en savoir plus sur l’équité salariale : https://www.academiegrh.com/post/êtes-vous-à-l-aise-que-vos-employés-discutent-de-leur-salaire-entre-eux


Cynthia Cowan CRHA, Adm.A

12 vues0 commentaire