Comment la standardisation peut aider les gestionnaires dans la gestion de la performance?


Pour les gestionnaires d’une entreprise, la recherche d’efficacité et de temps est au cœur même des actions quotidiennes. Avec des journées bien remplies, il est parfois difficile de trouver le temps pour se focaliser sur la gestion de la performance de nos employés. Et c’est d’autant plus le cas avec le télétravail. C’est en optant pour un mode de gestion axé sur les résultats que les gestionnaires peuvent y arriver.


Différentes lectures dans le domaine de la gestion des ressources humaines nous amènent à constater que toute activité nécessite à la fois une division du travail ainsi qu’une coordination des tâches. Et la gestion de la performance, souvent délaissée par les employeurs débordés est un mal nécessaire. La plupart des employés apprécient obtenir une certaine rétroaction sur leur travail pour ainsi miser sur leurs points forts et pallier certaines lacunes.


Dans le contexte actuel où les gestionnaires ne peuvent plus assurer une surveillance constante en raison du mode de travail hybride, il est important de responsabiliser les employés et de mettre l’accent sur la qualité du livrable, plutôt que sur le processus et l’horaire de travail. Laisser les gens choisir les façons de faire et leur horaire peut grandement stimuler la créativité des équipes et augmenter la qualité des livrables de manière significative. C’est ce qu’on appelle aussi la gestion par projet.


De plus, la standardisation des qualifications et du savoir est une autre mécanisme clé des nouveaux modes de gestion. Il correspond cette fois-ci à de la formation spécifique et des qualifications requises pour effectuer le travail. Finalement, la standardisation des normes et des valeurs de l’entreprise permet à chacun de travailler à partir d'un ensemble commun de valeurs. C’est-à-dire que les employeurs doivent miser sur des valeurs auxquels ils désirent que l’équipe adhère.


En résumé, la gestion par projet, la standardisation des qualifications et du savoir ainsi que la standardisation des valeurs de l’entreprise sont tous des concepts à la base du nouveau mode de travail hybride qui favorisent l’autonomie, la responsabilisation et la créativité.


Quels mécanismes de coordination éviter?


Un certain nombre de mécanismes de coordination utilisés dans la gestion dite plus traditionnelle peuvent s’avérer de véritables grugeurs de temps pour les gestionnaires et doivent être utilisés avec parcimonie.


1. Ajustement mutuel

L’ajustement mutuel est un processus de communication informelle sous forme, par exemple de réunions d’équipe. Ce mécanisme de coordination demeure important, mais doit être utilisé en cas de nécessité, et surtout pas de façon quotidienne.


2. Supervision directe

La supervision directe est à éviter dans un contexte de télétravail. Il s’agit en fait de la situation où le gestionnaire prend le rôle de maître d’orchestre et dicte en détail aux employés la façon d’exécuter leurs tâches.


3. Standardisation des procédés

La standardisation des procédés est importante dans une certaine mesure. Elle consiste à spécifier la façon de faire une tâche à l’aide de procédés et de procédures. Dans certains cas, toutefois, il peut exister plusieurs façons d’atteindre le but visé.


Académie GRH est d’ailleurs un bel exemple d’entreprise à qui le mode de travail hybride réussit. Alors que toutes les techniciennes, consultantes et stagiaire de l’équipe sont majoritairement en télétravail, le groupe conserve un bel esprit d’équipe où l’entraide et le travail collaboratif règnent. Chaque semaine un suivi des projets est réalisé dans une courte rencontre d’équipe au cours de laquelle toutes les informations pertinentes sont transmises.

Vous aimeriez être encadrés dans l’adoption de saines habitudes de gestion? Sachez qu’Académie GRH offre de la formation aux gestionnaires d’entreprises!


Contactez-nous pour nous faire part de vos besoins.

514.536.0191

35 vues0 commentaire